INTERACTIVE OPTION

eToro est notre courtier privilégié depuis

qu'Interactive Option a cessé ses activités.

Details


Broker

Interactive Option

Statut

Fermé

Fondé en

2012

Siège social

Chypre

Réglementé

Note générale

Résumé


InteractiveOption.com était un courtier d’option binaire lancé en 2012 par Pegase Capital Limited, une firme prestataire de services financiers basée à Chypre et régulée par la CySec. Interactive Option fut l’une des premières plateformes de trading d’option binaire. Il a attiré de nombreux investisseurs sur sa plateforme avec divers types d’options et d’instruments offerts.


Le courtier offrait de nombreux types de comptes, en fonction du montant de dépôt. Un bonus de 100 % était aussi offert aux traders, afin de les convaincre de faire un dépôt. Le retrait de ces bonus était pratiquement impossible, car il était soumis à des conditions contraignantes.



Alternative à Interactive Option


Interactive Option a cessé ses activités, mais nous avons quelques solutions plus fiables en fonction de votre expérience au trading et de vos besoins. Voici 3 courtiers pour trader en ligne en toute sécurité.


eToro : courtier et plateforme de trading social très performant et compétitif.


Darwinex : la meilleure plateforme pour les fournisseurs de signaux de trading et pour les investisseurs suiveurs.


Pepperstone : plateforme très compétitive, idéale pour le day trading.



Offres Interactive Option


Interactive Option utilisait la plateforme SpotOption pour proposer ses options binaires. SpotOption était un fournisseur controversé de plateformes de cryptomonnaies basé en Israël. SpotOption a désormais interdiction d’offrir ses services dans ce pays.


Les courtiers d’options binaires pouvaient customiser la plateforme de SpotOption à leur guise selon leurs offres. Interactive Option avait la réputation de donner l’un des rendements les plus élevés de l’industrie. Les traders pouvaient notamment gagner jusqu’à 91 % de leur investissement sur une option, mais à certaines conditions.


Ces rendements supposent que le trader prenne aussi un risque élevé, puisqu’il perdrait 100 % de son investissement au cas son option serait perdante.


Le dépôt minimum était de 250 € et on pouvait ouvrir un trade à partir de 25 $. Interactive Option offrait aussi des options à 60 secondes sur lesquelles on pouvait ouvrir des positions éclair qui ne duraient qu’une minute.


Interactive Option offrait une plateforme mobile, ce qui manquait à plusieurs sites d’option binaire qui ne disposaient que d’un webtrader. Le courtier disposait en outre d’une section de formation avec un ebook offert aux clients, des tutoriels vidéos et un coaching personnalisé.


Les comptes


Les traders avaient le choix entre 4 types de comptes : le compte Blue, le compte Gold, le Compte Platinum et le compte VIP. Pour disposer de ces statuts, le dépôt minimum requis variait de 500 € pour le compte Blue à 25 000 € pour le compte VIP.


Les caractéristiques des comptes n’étaient pas clairement dévoilées par le broker. Tout ce qu’il promouvait, c’est que plus de 100 actions étaient disponibles pour le trading et que les rendements sur les options allaient jusqu’à 91 %.


Après nos différents tests de l’époque, nous nous sommes rendu compte que seulement 50 actions étaient disponibles pour le compte Blue, avec un rendement limité à 70 %. Les 100 actifs n’étaient disponibles que pour le compte VIP, avec des rendements maximums à 91 %.


Les produits proposés allaient des pairs de devises aux matières premières, en passant par les actions et les indices.



Régulation


Deux ans après son lancement, Interactive Option avait obtenu sa licence auprès de la CySEc sous le numéro 225/14. Cela lui permettait d’offrir ses services dans toute l’Europe. C’est un statut très important pour les traders européens, qui peuvent logiquement être sûrs que leurs fonds sont entre de bonnes mains. Mais c’était sans compter sur le fait qu’Interactive Option est détenu par une firme peu scrupuleuse.



Interdiction des options binaires


On ne sait pas exactement à quel moment Interactive Option a disparu de la toile. Mais, même si le courtier avait réussi à franchir toutes les restrictions de la CySec, il n’aurait pas survécu à l’interdiction des options binaire dans la plupart des pays de l’UE. En France notamment, la loi Sapin 2, promulguée le 9 décembre 2016 interdit l’offre des options binaires. De nombreux pays de l’union ont pris des mesures similaires.



Mauvaises pratiques


Déclin du courtier
 

Interactive Option a maintenu une réputation relativement bonne jusqu’en 2016, date à laquelle il a commencé à recevoir des avis négatifs de la part de ses clients. En mars 2016, il a écopé d’une suspension d’un mois de ses activités, infligée par la CySec.


Pourquoi cette pénalité ? Plusieurs plaintes ont été déposées auprès de la CySec, à la suite desquelles des enquêtes ont été menées par l’organisme de régulation. Elles ont révélé un comportement inadéquat du courtier. Les soi-disant conseillers financiers du courtier appelaient les clients pour les inciter à prendre plus de risque et ainsi leur faire perdre plus rapidement leur capital de trading.


De même, les comptes clients devraient être ségrégués. Mais Interactive Option maintenait un flou total sur le sujet et les transactions financières n’étaient pas transparentes. On ne sait pas où le courtier gardait les fonds de ses clients. Beaucoup de clients se sont aussi plaints de retards dans le traitement des demandes de retrait, pouvant aller jusqu’à plus d’un mois.


Amende de 300 000 € en 2015


Les mauvais agissements d’Interactive Option remontent en fait en 2015, lorsque Pegase Capital Limited a écopé d’une amende de 300 000 € de la part de la CySec. Le courtier était accusé de sous-traiter la gestion de ses compte client à des entreprises tierces ne disposant pas d’une licence, ou autorisation légale de le faire.


Les firmes auraient volontairement mal conseillé les clients d’Interactive Option en allant à l’encontre de leurs intérêts. Les comptes qu’ils géraient ont en effet subi des pertes. Le courtier était également coupable de ne pas avoir vérifié si ces entreprises étaient bien régulées.


Publicité mensongère


Interactive Option annonçait sur son site que plus de 100 actifs étaient disponibles sur sa plateforme pour le trading. Mais lorsque l’on ouvrait un compte et créditait son compte, on se rendait compte qu’une cinquantaine d’actifs seulement étaient disponibles pour le trading des options binaires. Pour avoir les 100 actifs, il fallait faire un dépôt de 10 000 $ ou plus.


De même, le courtier annonçait que ses options high low avaient un rendement de 91 %. Cependant pour bénéficier d’un tel rendement, il fallait faire un dépôt de plus de 25 000 $. Si votre dépôt n’excédait pas 2 500 dollars, le rendement était limité à 75 %.


Avis négatifs


La satisfaction clientèle n’était pas une priorité pour Interactive Option. C’est un courtier qui n’hésitait pas à enfreindre les règles pour éviter que ses clients ne retirent leur argent de sa plateforme. En faisant des recherches, nous n’avons pas eu du mal à trouver beaucoup d’avis négatifs à l’encontre du courtier.


Le fait qu’il soit régulé par le CySec n’a pas empêché Interactive Option de suspendre certains comptes de clients ayant fait une demande de retrait. D’autres ont maintenu qu’ils attendaient des mois depuis leur demande de retrait, mais le courtier ne traitait pas la demande. Il était évident qu’Interactive Option était une arnaque menée par Pegase Capital.


Interactive Option va aussi de pair avec certains sites frauduleux proposant un service de copy trading. C’est le cas de BinaryMatrixPro. Ce sont des sites affiliés aux courtiers qui amènent de nouveaux clients à ceux-ci. Ceci n’a rien d’illégal. Cependant, ils promettent aux investisseurs de recevoir des signaux de trading profitables. Mais dès que le client reliait son compte réel Interactive Option au système de copy trading, il recevait des signaux hasardeux qui lui faisaient perdre son capital.


Des progrès ont été faits par la CySec depuis 2016. L’émission de licences pour les prestataires de services financiers est devenue plus stricte et un meilleur contrôle est mené sur les courtiers régulés par l’organisme de régulations.



Conclusion


Interactive Option était un courtier peu sérieux, mais qui était quand même régulé par la CySec. C’est le genre de courtier qui peut nous pousser à remettre en question la fiabilité du régulateur chypriote. Cependant, de nombreux efforts ont été consentis par l’organisme et le contrôle est devenu plus strict.


De nombreux courtiers similaires à Interactive Option ont disparu. C’est bénéfique pour la sphère du trading en ligne qui devient plus sûre pour les investisseurs.



FAQ


Est-ce que InteractiveOption.com est toujours disponible?


Interactive Option n’est plus disponible. Nous vous recommandons les courtiers suivants : eToro, Pepperstone et Darwinex.


Puis-je trader les options binaires en France?


Les options binaires ne sont plus offertes en France, mais les résidents hors de l’UE peuvent encore les trader.




Relevant news