Comment et où Acheter des actions ?

Les actions sont un moyen de créer de la richesse. Il s’agit d’un investissement auprès d’entreprises qui les émettent. Les actions sont un moyen pour tout un chacun d’investir dans des entreprises qui ont une bonne croissance ou qui sont prometteuses.

Pour les entreprises, les actions sont un levier qui leur permet de lever des fonds en vue de développer davantage leurs activités et continuer leur expansion.

Il existe différents moyens d’acheter ou de vendre des actions. Vous pouvez les acheter directement chez une entreprise ou encore passer par un courtier en ligne.

Lorsque vous optez pour ce dernier, les courtiers vous offrent des plateformes où vous pourrez gérer activement vos positions sur le marché. Des outils d’analyse plus ou moins avancés sont aussi mis à votre disposition pour analyser et comprendre des données de différentes sociétés.

Nous avons mené des tests sur différentes plateformes de courtage en ligne en tenant en compte le service client, les actions disponibles, les plateformes offertes, ainsi que les frais de courtage.

Suite aux différents tests que nous avons menés, nous pouvons dire que le top 3 des courtiers actions en ligne est formé par Degiro, Binck et Bourse Direct.

Qu’est-ce qu’une action ?

Une action est un titre qui donne à son détenteur, la propriété d’une partie de la société émettrice. Ainsi, l’actionnaire a le droit de percevoir une part des plus-values réalisées par l’entreprise appelées dividendes. Acheter une action équivaut donc à prendre une participation dans l’entreprise.

Comment fonctionne le marché des actions ?

Les intervenants au marché boursier sont les investisseurs qui achètent les titres, les entreprises émettrices d’actions, les intermédiaires qui les mettent en relation et les régulateurs qui contrôlent le marché.

La bourse est le marché sur lequel vous pouvez acheter une action. Tout comme sur un marché classique, le marché boursier permet la rencontre entre les acheteurs et les vendeurs de différents titres.

Les acquéreurs d’actions côtoient les offreurs en continu et de manière directe au cours de séances de cotation. Lorsqu’une contrepartie est trouvée, l’action est donc cédée.

Le cours de l’action peut varier d’une période à une autre en fonction de la rentabilité de la société, de la demande de l’action et d’autres facteurs. La Bourse de Paris est gérée par la société EURONEXT, qui est elle-même cotée en bourse.

Fonctionnement d’EURONEXT

EURONEXT est une société chargée d’assurer la gestion et le fonctionnement de nombreux marchés boursiers installés dans 5 pays d’Europe. Elle détient les marchés actions de Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne et le marché des produits dérivés de Londres.

Ainsi, EURONEXT est un opérateur incontournable sur les marchés financiers européens chargé d’organiser la cotation de près de 1300 sociétés en zone euro. C’est la raison pour laquelle l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) exerce un contrôle permanent sur les activités de la société.

EURONEXT est le lieu où les actions de différentes sociétés européennes sont cotées. La bourse se divise en 2 grandes parties à savoir : le marché réglementé et le marché non réglementé. 

Le marché réglementé fonctionne selon certains règlements et dispositions spécifiques et est contrôlé par une autorité de régulation des marchés. On a 3 compartiments principaux dans lesquels les sociétés sont classifiées selon la valeur de leur capitalisation boursière. Ces subdivisions sont :

  • Le compartiment A réservé aux grandes entreprises avec une capitalisation boursière de plus de 1 milliard d’euros.
  • Le compartiment B concerne les valeurs de capitalisation moyenne pour les entreprises entre 150 millions et 1 milliard d’euros.
  • Le compartiment C est dédié aux petites entreprises dont la capitalisation est plus petite que 150 millions d’euros.

Pour admettre les plus petites entreprises à la cotation boursière, EURONEXT met à leur disposition deux autres places : le marché libre et Alternext.

  • EURONEXT Growth ou Alternext regroupe spécialement les PME qui possèdent de petites capitalisations en bourse, mais qui sont déjà suffisamment transparentes concernant la publication de leurs résultats.
  • EURONEXT Access (le marché libre) est essentiellement réservé aux entreprises qui démarrent et aux PME en cours de développement. Les obligations y sont moins strictes. Seule une communication annuelle des résultats réalisés est exigée. Le marché libre facilite l’accès au financement pour les petites entreprises. Les cours sur ce marché sont plus volatils que sur EURONEXT et la liquidité y est relativement faible, ce qui attire moins d’investisseurs.

Toutes les entreprises cotées se doivent de respecter certains engagements implémentés par EURONEXT et ont l’obligation de publier leurs résultats. Toutes ces règles sont mises en place pour garantir la sécurité des investisseurs.

Pourquoi investir dans les marchés actions ?

L’investissement dans des actions est une méthode intéressante pour étendre votre patrimoine. La négociation sur les marchés actions présente de multiples avantages comparés à d’autres formes de placements.

Le trading des actions vous donne la possibilité d’obtenir des rendements élevés. De nombreuses études statistiques, notamment réalisées par l’AMF, montrent que sur le long terme, la détention d’actions est un investissement rentable.

De plus, votre action produit un dividende qui dépend du résultat de l’entreprise. Vous pouvez placer ce revenu passif dans un autre investissement et accroître vos avoirs. Si vous décidez de céder votre titre, vous pouvez réaliser une plus-value sur cession et toucher ainsi un différentiel important.

Les actions les plus liquides vous permettent de récupérer votre capital dans un délai très court. Des milliards d’euros sont échangés chaque jour sur les grandes places boursières, ce qui facilite la négociation et la revente de vos titres. Cette liquidité offre plusieurs opportunités aux traders qui ont une approche court et moyen terme du marché.

Sur le plan fiscal, le placement dans les actions est avantageux, car des dispositions légales réduisent le montant des taxes.

Par quels moyens se procurer des actions ?

Pour acheter des actions, différents moyens sont mis à votre disposition.

Un compte-titres ordinaire

Un compte-titres vous permet de détenir à la fois des valeurs mobilières et des titres. Il est relié à votre compte courant en espèces dans l’optique de faire aussi bien des achats que des ventes.

Vous pouvez donc y déposer divers titres dont les actions. Toute personne majeure peut ouvrir un compte-titres auprès d’une banque ou d’un autre intermédiaire financier. Vous pouvez détenir plus d’un compte-titres.

Avec votre compte, vous pouvez acheter et céder des actions d’entreprises non européennes. Il vous donne aussi accès à tous les fonds de placement et titres présents sur le marché. Le compte est constitué d’une partie espèces et d’une partie titres qui peuvent s’acheter au comptant ou en SRD (service de règlement différé).

Vous pourrez gérer votre compte titre de manière autonome en faisant vous-même les décisions d’achat au moment où vous le souhaitez. Vous pouvez également faire une gestion sous mandat avec les conseils d’un expert en placements, bien que cette option soit plus onéreuse.

L’achat d’actions se fait par la passation d’un ordre auprès de votre banque ou de votre courtier. Tous les courtiers que nous recommandons pour l’achat d’action proposent le compte-titres ordinaire.

Un PEA

Le PEA (plan d’épargne en actions) est un autre moyen d’investir sur les marchés actions. Vous pourrez donc acheter plusieurs titres de sociétés européennes.

Contrairement au compte-titres, vous ne pouvez détenir qu’un seul PEA à la fois. Le montant de versement plafond est fixé à 150 000 euros, mais le montant des transactions en cours n’est pas limité.

Il est recommandé de privilégier le PEA au lieu du compte-titres classique pour acheter des actions. En effet, même si les titres que vous pouvez acquérir avec le PEA sont plus limités, vous bénéficiez d’importants avantages fiscaux sur le long terme.

Le PEA dispose de 2 parties, un compte espèces pour les transactions de fonds et un portefeuille actions pour vos achats et ventes d’actions. Une fois que votre compte PEA est ouvert, vous achetez des actions simplement en passant des ordres auprès de votre intermédiaire.

Un PEA-PME

L’objectif des PEA-PME est de financer les PME et les ETI (entreprise de taille intermédiaire) avec l’épargne des ménages. Leur fonctionnement est similaire à celui du PEA et ils permettent l’achat et la vente des actions et des OPCVM avec les mêmes prérogatives fiscales.

Le montant plafond de versement est limité à 75 000 euros et le transfert d’actions d’un PEA vers un PEA-PME n’est pas possible. Les entreprises dont vous pouvez acheter les actions sont celles dont le siège social est situé en Europe.

Vous pouvez donc acheter des actions européennes grâce au PEA-PME en passant par les courtiers fiables que nous recommandons.

Les types d’ordres

Pour acheter des actions, il existe différents types d’ordres. En fonction de votre stratégie, certains ordres peuvent être plus avantageux que d’autres. Mais avant tout, il faut les comprendre.

  • L’ordre au marché : permet d’acheter ou de vendre des titres sans aucune condition en matière de prix. C’est-à-dire que vous achetez ou vendez directement au prix courant du marché. L’ordre au marché prévaut sur l’ordre à cours limité et favorise la quantité d’actions demandées avec transaction instantanée.
  • L’ordre à meilleure limite : il est émis sans indication de prix et dépend du meilleur vendeur. L’ordre devient à cours limité une fois que le meilleur prix a été fixé.
  • L’ordre à seuil de déclenchement : vous déterminez le prix minimum auquel la vente ou l’achat se déclenche. Il est en général utilisé si vous anticipez une inversion de l’évolution d’un actif.
  • L’ordre à cours limité : vous fixez le prix minimum à la vente et le prix maximal à l’achat selon les cas. Vous maîtrisez le prix d’exécution, mais l’ordre peut ne pas être exécuté entièrement si la limite est touchée.
  • Les ordres à plage de déclenchement : permet de définir un prix auquel la vente ou l’achat se déclenche et la limite en dessous (vente) ou au-dessus (achat) de laquelle l’exécution de l’ordre s’arrête.
  • Ordre stop on quote : permet la détermination d’un prix plancher auquel la vente ou l’achat est déclenché.

Il existe également d’autres types d’ordre tels que l’ordre stop and quote limité et l’ordre trading at last (TAL). Le plus important est de savoir quel est votre objectif et de faire les choix d’entrée qui sont les plus appropriés.

Où se procurer des actions ?

L’achat d’actions n’est pas une procédure qui se fait à la légère. Vous avez de multiples choix quand il s’agit de les acquérir, cependant, certains facteurs sont à prendre en compte. Vous pouvez acquérir des actions auprès :

  • Des sociétés de placement classiques : contre paiement de commissions et frais, elles vous prodiguent des conseils d’achat et de vente des actions.
  • Les gestionnaires de portefeuille : assurent la gestion de votre portefeuille de placements. Ils travaillent pour des sociétés financières habilitées à effectuer des opérations en bourse.
  • Les maisons de courtage en ligne : vous payez des commissions réduites et vous faites vos placements selon vos choix. Nous allons vous présenter quelques courtiers en ligne qui vous offrent des services de courtage de qualité.

Degiro

Degiro Broker

Lancé en 2013 à Amsterdam, Degiro se présente comme étant une référence dans le domaine du courtage en ligne. En effet, les tarifs qu’ils proposent sont très avantageux pour un investisseur qui désire faire des transactions en bourse. Il vous suffit d’ouvrir un compte en quelques clics sur le site du courtier.

Les transactions sont sécurisées sur la plateforme et vous avez la possibilité d’investir partout à l’international sur 60 places boursières. Le courtier n’exige pas de dépôt minimum dans votre compte. Les commissions de Degiro sont des moins chères sur le marché. Par exemple, si vous passez un ordre de moins de 100 euros, les commissions ne s’élèvent qu’à 0,04 €.

Binck

Binck Broker

Sur le site Binck, vous avez la possibilité de faire vos placements dans plus de 25 000 actions européennes et internationales. Vous pouvez suivre gratuitement les cours de vos actions favorites en temps réel et acheter des actions grâce à votre compte-titres, votre PEA ou votre PEA-PME. Pour les ordres d’achat de moins de 1000 euros, les commissions s’élèvent à 2,50 euros. Binck offre l’un des meilleurs services de courtage en France.

Bourse Direct

Bourse Direct

Vous pouvez acheter plus de 20 000 actions locales et étrangères avec le courtier en ligne Bourse Direct. L’ouverture d’un compte est gratuite et se fait en quelques minutes.

Si vous souhaitez transférer un compte-titres, les frais sont intégralement pris en charge jusqu’à 200 euros par le courtier. Vous ne déboursez rien pour les frais de gestion de compte, les droits de garde et d’abonnement.

De plus, vous pouvez ouvrir un compte sans dépôt minimum. Pour chaque ordre d’achat passé, les commissions coûtent moins de 1 euro pour les ordres allant jusqu’à 500 euros.

En plus de fournir aux investisseurs des plateformes sur lesquelles ils peuvent passer leurs ordres, ces courtiers vous offrent des plateformes plus avancées comme ProRealTime pour permettre aux traders plus actifs de mener des analyses techniques. Ils peuvent ainsi analyser et gérer plus dynamiquement leurs positions sur les marchés.

Risques liés aux actions

Bien qu’étant un investissement rentable dans la durée, les placements sur le marché des actions présentent tout de même quelques risques qu’il est important de souligner.

  • La volatilité des cours : les prix des titres fluctuent constamment tant à la baisse qu’à la hausse et parfois. Sans raison évidente, lorsque le cours d’une action chute de façon brusque, les investisseurs ont tendance à céder à l’inquiétude, ce qui peut accélérer la chute. Le marché actions est incertain.
  • Les informations financières ne sont pas complètes : les investisseurs n’ont pas accès à la totalité des informations de l’entreprise, ce qui empêche de faire des analyses approfondies de la situation financière réelle de la société.
  • Les droits de propriété sont limités : il est vrai qu’une action est un titre de propriété d’une fraction de la société émettrice. Cependant, les détenteurs d’actions sont en général des actionnaires minoritaires. Ils ne bénéficient donc pas des mêmes droits et privilèges que les actionnaires majoritaires et n’ont pas de réel pouvoir de décision.

Comment limiter les risques ?

Pour réduire les risques liés à l’investissement boursier, il est conseillé de répartir le risque en diversifiant votre portefeuille d’actions. N’achetez pas uniquement les actions d’une seule entreprise, mais achetez des actions dans différents secteurs d’activité.

Investissez sur le long terme, soyez patient et ayez des objectifs bien précis d’investissement. Fixez-vous des seuils de placement et investissez seulement le capital dont vous n’avez pas réellement besoin pour vivre. Pour finir, prenez la peine d’apprendre le maximum concernant le marché boursier.

Conclusion

Les actions constituent l’un des investissements les plus rentables sur le long terme. Le marché des actions permet l’échange de valeurs entre les offreurs et les demandeurs d’actions.

Pour acheter des actions, vous devez savoir quel intermédiaire vous tourner. Binck, Degiro et Bourse Direct sont des courtiers fiables auprès desquels vous pouvez vous lancer.