Comment Devenir Trader en 2020 ? Astuces et Conseils Pratiques

Devenir Trader En Ligne

Le métier de trader a longtemps été réservé aux professionnels hautement qualifiés ayant fait des études universitaires spécialisées dans le domaine de la finance. Mais, à partir des années 2000, la multiplication des courtiers en ligne ainsi que les plateformes de trading ont contribué à démocratiser le secteur. Aujourd’hui, il est plus facile d’accéder au marché et il n’est plus nécessaire d’être diplômé en économie ou en finance pour tirer parti des marchés financiers.

Cependant, les diplômes universitaires peuvent vous faciliter l’accès à certaines firmes de trading prestigieuses. Il n’en reste pas moins que, dans tous les cas, si vous voulez devenir un trader indépendant, il vous faudra au moins suivre une formation en ligne. Dans cet article, nous vous donnons quelques pistes intéressantes à suivre.

Qui est le trader ?

Le trader est celui qui achète ou vend des titres, pour lui-même ou pour une autre entité ou un client. Il intervient sur différentes places de marché pour négocier afin de faire fructifier son capital ou le capital qui lui a été alloué. La différence entre un trader et un investisseur réside sur la durée pendant laquelle il détient les actifs qu’il négocie. Tandis que les investisseurs maintiennent leurs investissements sur plusieurs années, les traders quant à eux ou une approche à court terme. Ils peuvent acheter un actif pour le revendre dans une même session de trading.

Un trader en ligne est un trader qui opère depuis son domicile, ou de n’importe quel autre lieu d’ailleurs, puisqu’il n’a besoin que d’un ordinateur et d’une connexion internet pour se connecter aux différents marchés boursiers. Ce qui est rendu possible au moyen des plateformes de trading mises à notre disposition par des courtiers spécialisés.

Le courtier peut être spécialisé sur le Forex, dans ce cas il vous permet de négocier les devises en ligne ; ou encore, spécialisé sur les marchés actions, matières premières, produits dérivés, etc.

Les qualités pour devenir un trader en ligne

Vous n’avez pas besoin de trader depuis une salle de marché ou pour une firme de trading pour devenir un trader professionnel. Dès que vous gagnez régulièrement votre vie en tradant en ligne, vous êtes un trader professionnel. Alors quelles sont les qualités que vous devez avoir pour trader en ligne ?

Le fait de devenir trader en ligne n’est pas très différent du fait de trader pour des institutions financières. Cela repose plus sur des qualités que sur des méthodes de trading.

Être patient

Avec de nombreuses opportunités de trading chaque jour en observant les graphiques, ou en analysant le marché, il n’est pas toujours facile de rester patient et suivre son plan de trading. Les traders sont souvent impatients d’ouvrir des positions qui se révèlent peu pertinentes.

Par ailleurs, ils ont du mal à attendre que leurs objectifs soient atteints et par conséquent ferment leurs positions gagnantes trop tôt. Si vous voulez trader en ligne en tant qu’indépendant, il faudra apprendre à être patient. Le trader professionnel doit avoir un potentiel de patience supérieure à la normale.

Être persévérant

Si vous n’êtes pas persévérant, vous abandonnerez le trading trop tôt. Le trading est assez difficile, et contrairement à ce que l’on peut croire, on n’y gagne pas des millions du jour au lendemain. Il faudra être persévérant et patient pour tester différentes méthodes et approches qui ne fonctionneront pas forcément, jusqu’à trouver celle qui vous convient et qui vous est profitable sur les marchés.

Se former

Vous n’avez pas besoin de vous inscrire à un master, mais vous pouvez vous former intégralement en ligne. Vous devez avoir la volonté de réussir. C’est cette volonté qui fera que vous suivrez plusieurs formations en ligne, mais que vous lirez également des livres sur le trading. Il existe d’innombrables ressources en ligne, mais les plus pertinentes sont malheureusement en anglais.

Avoir un bon niveau en anglais

Il faut admettre que l’anglais est la langue du trading. D’ailleurs, de nombreuses expressions du jargon ne sont pas traduites dans le domaine de l’analyse technique. Le trading n’est pas aussi répandu en France que dans d’autres pays anglo-saxons. Néanmoins, une maîtrise de l’anglais vous permet de lire et déchiffrer n’importe quelle analyse technique ou fondamentale faite par un analyste anglo-saxon sur un actif donné.

Avoir assez de fonds

Le métier de trader indépendant est le rêve de beaucoup de traders. Cependant, le défi majeur reste le capital de trading. Dans ce domaine, vous ne vivez pas que les périodes profitables. Il y aura peut-être des mois où vous ne réaliserez pas de profit. Qu’allez-vous faire pour couvrir vos diverses dépenses dans ce cas ? C’est pour cette raison qu’il faut avoir assez de capital vous pouvoir survivre durant les moments difficiles.

Avec un capital de moins de 50 000 €, il n’est pas envisageable de vivre du trading. En dessous de ce capital, vous risquez de prendre de gros risques afin de couvrir toutes vos dépenses, ce qui peut compromettre votre money management.

Malgré tout, cela ne veut pas dire que vous devez avoir 50 000 € pour trader. Vous pouvez vous lancer avec un capital beaucoup plus petit avec dans l’optique de juste arrondir vos fins de mois.

Le métier de trader professionnel (institutionnel)

Pour devenir un trader professionnel travaillant pour une institution financière, la route est un peu plus longue et compliquée. Vous devrez passer par une formation universitaire, franchir plusieurs étapes et peut-être connaitre certaines personnes influentes dans le milieu.

Cependant, cela requiert les mêmes qualités que celles qui vous sont nécessaires pour devenir trader en ligne. Le trading institutionnel a de nombreux avantages. C’est une forme de trading dans laquelle on vous met dans de bonnes conditions pour réaliser des performances sur les marchés.

De plus, il est plus facile de devenir millionnaire en tradant pour une institution qu’en tradant pour soi-même. Vous verrez pourquoi plus tard avec le système de bonus.

Pour devenir un trader institutionnel, en plus des qualités que nous avons vues, voici le parcours à suivre.

Fréquenter une école spécialisée dans la finance

Il est très difficile d’intégrer une banque en tant que trader professionnel sans être diplômé dans une grande école de la finance. Pourtant, les traders institutionnels ne sont pas forcément les plus performants. Nous allons vous indiquer plus ci-après, quelles écoles vous pourrez intégrer pour démarrer avec des acquis solides.

Il est à noter malgré tout que de plus en plus de firmes de trading à compte propre embauchent des traders en se basant sur leurs performances. Si vos performances antérieures sont pertinentes, vous pouvez vous rapprocher de ce genre de firmes.

Passer par un courtier

Les sociétés de courtage sont plus faciles à intégrer. Mais là aussi, il vous faudra le plus souvent des diplômes. Les courtiers sont un bon moyen pour commencer votre carrière de trader.

D’ailleurs, la plupart des traders institutionnels passent d’abord par des sociétés de courtage plus petites. En passant par un courtier, vous découvrirez plus facilement le fonctionnement des marchés financiers, et notamment du market making.

Postes de traders

Dans une institution financière, il existe différents types de postes de trading. Selon votre parcours et vos diplômes, vous pourrez occuper des postes plus ou moins intéressants. Il y a principalement trois types de postes : front office, middle office et back office. Nous vous avions prévenu que l’anglais est la langue reine dans le trading ! Mais ces termes sont plus généralement utilisés dans le cadre de l’entreprise.

Front office

Dans une banque d’investissement, le front office est un poste dans lequel vous interagissez directement avec les clients, qu’ils soient individuels ou institutionnels. Vous serez donc un commercial en produits d’investissement dans une salle de marché. Vous serez chargé entre autres de trouver des contreparties, passer des ordres aux marchés, de spéculer, jouer le rôle d’intermédiaire, etc.

Middle office

L’agent du middle office est avant tout un gestionnaire du risque. Il est dans le même temps un analyste qui comprend la dynamique de marché et peut éventuellement informer le front office sur les volumes, les niveaux de prix importants, etc. Le middle office s’assure aussi que les traders au sein de la firme respectent les règles de trading et le niveau de risque fixé par l’institution financière.

Back office

Dans une salle de marché, c’est le back office qui gère le côté administratif. Votre activité au back office consiste à analyser et contrôler les différentes positions prises en front office. On y retrouve aussi des activités de comptabilité.

Salaire d’un Trader

Le salaire d’un trader institutionnel est variable. En moyenne, les traders français touchent 70 000 € par an. Soit environ 5 800 € par mois. Cependant, en fonction de leurs performances, ils peuvent toucher des bonus pouvant faire plusieurs fois leur salaire annuel.

Aux États-Unis, les traders à Wall Street ont un salaire moyen supérieur à 200 000 €. Les plus aguerris gagnent en moyenne 300 000 €. Avec les bonus, ils sont aisément millionnaires, sans risquer leurs propres capitaux et sans prendre de risques démesurés.

Profils de traders recherchés

Il existe différents types de profils de traders. Certains sont traditionnels, d’autres, par contre, sont plus exigeants et nécessitent d’avoir des connaissances allant au-delà du trading.

Le trader quant

Nous sommes à une époque où les méthodes de trading sont de plus en plus automatisées. Le trading algorithmique prend de plus en plus de place dans les différentes bourses mondiales, que ce soit pour le trading sur les actions, matières premières, Forex, ou les produits dérivés. D’après les recherches menées par ResearchAndMarkets.com, le trading algorithmique va atteindre à un taux de croissance annuel de 10 % entre 2018 et 2022.

C’est pourquoi les quants sont les traders les plus recherchés sur le marché. En tant que quant trader, vous développez des programmes de trading automatisés pour le trading à haute fréquence ou le trading quantitatif.

Profil d’un trader quant

Le quant est avant tout un bon mathématicien. Si vous aspirez à devenir un trader quant, il vous faut avoir des connaissances approfondies en maths et en programmation informatique. Bien entendu, le volet financier n’est pas à négliger. Il vous faudra donc être très à l’aise avec les chiffres. De plus, des connaissances en probabilité et en statistique peuvent être requises.

Le proprietary trader ou prop trader

Il s’agit là de l’un des métiers les plus rémunérés du monde. Le Prop trader trade avec les fonds de l’institution financière qui l’emploie. Le prop trader doit néanmoins respecter les règles fixées et limiter le risque. C’est un métier risqué qui demande de longues années d’expérience.

Profil d’un prop trader

Le prop trader doit avoir une solide compréhension des marchés financiers. Mais surtout maîtriser une méthode de trading en particulier. Le prop trader est souvent un spécialiste d’une approche donnée.

D’ailleurs, les institutions ne recrutent pas des traders « généralistes » qui par exemple négocient en même temps sur le Forex et sur les marchés actions ; ces marchés ont des dynamiques différentes.

Un jeune diplômé d’école de finance est rarement recruté pour le prop trading institutionnel, car c’est un métier qui requiert une bonne expérience sur les marchés. Les prop traders ont en général plus de 10 ans d’expérience.

Le market maker

Le market making n’est pas un métier difficile, la plupart des jeunes traders institutionnels commencent par là. Le market maker ne spécule pas sur l’évolution des cours d’actifs, mais c’est un intermédiaire. Il se contente d’acheter ou de vendre des titres aux clients dans le but de réaliser un profit sur le spread, qui est l’écart qui sépare le prix d’achat du prix de vente d’un actif. Le market maker maintient donc la liquidité sur le marché.

Profil du market maker

Le market maker est différent des autres types de traders dans la mesure où il ne dégage pas du profit en fonction des fluctuations du marché, mais il tire parti des transactions qu’il conclue. Le market maker doit être proactive et capable de prendre ses décisions rapidement. De plus, la gestion du risque est au cœur du market making, car il faut bien protéger les positions que vous prenez.

Le trader sur matières premières

Les traders et brokers sur matières premières négocient typiquement pour les banques d’investissement et tradent les produits dérivés de matières premières. Ce marché est complexe, car les matières premières sont à la base de toute économie. La fluctuation des cours de matières premières affecte le prix des biens de consommation.

Profil du trader de matières premières

Le trader de matières premières doit être un fin analyste fondamental. Il s’agit d’un domaine qui est étroitement relié à la politique économique des grands pays importateurs et exportateurs de matières premières. Le trader sur matières premières suit attentivement la politique internationale, les différentes tensions politico-économiques et l’évolution de l’industrie manufacturière. Tous ces facteurs ont un impact sur l’offre et la demande de matières premières.

Formation Trader – Études pour devenir trader

Pour devenir trader institutionnel, il existe plusieurs écoles prestigieuses dans lesquelles vous pouvez vous inscrire. En France, nous avons la chance d’avoir de grandes écoles de finance qui ont une renommée internationale. Nos diplômés ont la cote dans les différentes places de marché à travers le monde.

Majeure Ingénierie Financière

ESILV Paris

Ce programme est proposé par l’ESILV à Paris, cette école fut l’une des premières à proposer un niveau d’ingénierie en finance en France. Elle forme les jeunes aux métiers de la finance et plus particulièrement au marché et au trading à haute fréquence. À la sortie de ces écoles, les étudiants ont une bonne maîtrise des différentes méthodes d’investissement utilisées dans l’industrie de la finance.

HEC Paris

HEC Paris

HEC Paris est une école de commerce de renommée internationale. C’est l’une des grandes écoles les plus sélectives. En général, les traders issus des grandes écoles françaises de la finance sont très recherchés sur les grandes places boursières en Europe, mais aussi à travers le monde.

Le Figaro rapporte que, d’après les recherches du site Emolument, qui a comparé les salaires de trader à la City selon leur cursus, les diplômés de HEC et de l’ESSEC sont mieux payés que les diplômés d’Oxford en Angleterre.

Les écoles internationales

Certaines universités, notamment américaines, sont les premiers choix en matière de recrutement dans les grandes institutions financières comme JPMorgan ou Goldman Sachs. La sélection dans ces universités est par contre très rigoureuse.

Les grandes institutions sont d’ailleurs en partenariat avec certaines universités afin d’avoir le privilège de recruter en premiers les meilleurs diplômés. À titre d’exemple, Goldman Sach recrute environ 25 diplômés de l’université de Pennsylvanie, notamment de sa prestigieuse école, Wharton Business School.

D’autres universités, telles que Cornell, Harvard et l’université de New York, sont aussi prisées des institutions financières.

En Angleterre, certaines écoles universitaires produisent de bons traders institutionnels. Parmi elles, nous retenons le Saïd Business School d’Oxford dont les diplômés se retrouvent souvent sur les différentes salles de marché londonien. L’Imperial College Business School à Londres et le London School of Economics délivrent aussi des masters en finance qui ont la cote auprès des grandes banques.

Faut-il vraiment un MBA ou un CFA pour devenir trader ?

Si vous voulez devenir trader institutionnel, les grandes écoles de finance représentent un bon point de départ. Les diplômes acquis vous permettront d’intégrer plus facilement les institutions financières et gravir les échelons du monde de la finance.

Cependant, l’accès aux grandes écoles n’est pas donné à tout le monde. Fort heureusement, le trading est une activité démocratisée. Vous pouvez devenir un trader indépendant et profitable en vous formant vous-même, et utiliser votre propre capital pour trader.


Les meilleurs traders de la planète

Les marchés financiers ont connu des traders et investisseurs exceptionnels pendant le siècle dernier. Certains d’entre eux continuent toujours de réaliser des performances sur les marchés.

Dans cet article, vous découvrirez qui sont les meilleurs traders en tant qu’institution financière et en tant que trader indépendant. Certains ont commencé avec un petit capital, d’autres par contre, ont réalisé leur performance en ne partant de rien, n’utilisant que le capital d’autres investisseurs.

Les meilleurs traders et investisseurs par type d’institutions

Hedge fund : Bridgewater

BridgeWater

Un hedge fund est une institution financière qui utilise un fonds commun pour investir sur les marchés. Son but est de dégager une plus-value pour ses clients en utilisant différents types de stratégie d’investissement. Le hedge funds est constitué de gestionnaires de fonds qui interviennent sur tous les types de marchés et en utilisant différents produits.

Les hedge funds sont des participants notables sur les marchés financiers. D’après les recherches menées annuellement par LCH Investments, un hedge fund basé à Londres, les meilleurs gestionnaires de hedge fund au monde ont réalisé 208,8 milliards d’euros hors frais de trading en 2018.

Parmi les hedge funds les plus performants, Bridgewater Associates sort du lot. Le hedge fund a réalisé plus de 51,7 milliards d’euros depuis sa création en 1975.

Bridgewater a été fondé par Ray Dalio qui est en même temps son président. Le hedge fund est basé au Connecticut aux États-Unis. Bridgewater a été le hedge funds qui a eu la permanence la plus remarquable entre 2000 et 2005. Le hedge fund ne passe pas inaperçu et intéresse bon nombre d’investisseurs.

En effet, leur fonds avait augmenté au rythme de 25 % par an entre 2001 et 2010, ce qui est vraiment exceptionnel. En 2018, Ray Dalio et ses associés ont réalisé 7,2 milliards d’euros pour leurs clients.

Firmes de trading pour compte propre : DRW Trading

DRW Trading

Contrairement aux hedge funds qui investissent généralement pour leurs clients, les firmes de trading pour compte propre investissent leurs propres capitaux sur les marchés. Ils peuvent utiliser différentes approches de trading, dont le trading à haute fréquence.

Ces firmes ne divulguent généralement pas leur performance. Mais parmi celles qui se démarquent, nous notons DRW trading.

DRW a été fondé par Don Wilson, un ancien trader aux salles de marché du Chicago Mercantile Exchange (CME) dans les années 80. La firme fait partie des pionniers en matière d’adaptation des marchés financiers à la technologie, notamment en ce qui concerne la recherche et la gestion de risque. 

Comme la plupart des firmes de trading, DRW joue la carte de la discrétion en ce qui concerne leur performance. Mais selon les résultats publiés à la Companies House, sa succursale DRW INVESTMENTS LLC a réalisé plus de 436 millions d’euros en 2017. Somme à laquelle il faut déduire les différents frais de trading.

Banque : Goldman Sachs

Goldman Sachs

Du côté des banques, Goldman Sachs montre une régularité parfaite sur les marchés. Il s’agit de l’une des banques d’investissement les plus performantes au monde avec une capitalisation boursière de près de 67 millions d’euros. La banque génère de gros revenus sur les marchés à travers leurs différents services. 

Goldman Sachs a été fondée à New York en 1869 par Marcus Goldman, un banquier allemand qui a émigré aux États-Unis en 1848. La compagnie entre en bourse en 1906 et a fait de nombreuses acquisitions lors de son développement pour devenir aujourd’hui une gigantesque institution financière.

Goldman a gagné sa notoriété sur les marchés lors de la crise de 2008. Alors que les marchés financiers traversent une période sombre, la banque avait alors réalisé plus de 32,7 milliards d’euros à la même année.

Trader indépendant : Richard Dennis

Il est très difficile de réaliser des performances exceptionnelles en tradant indépendamment. Richard Dennis sort néanmoins du lot en réalisant une performance peu réaliste, voire impossible ! En tradant sur les marchés futures dans les années 70, Richards a transformé son compte de trading de 360 € (une somme qu’il avait empruntée) en 180 millions d’euros !

Richard a commencé sa carrière de trader dans les salles de marché du Chicago Mercantile Exchange à l’âge de 17 ans. Il poursuivra en tant que trader indépendant au MidAmerica Commodity Exchange, une ancienne bourse sur les futures basées à Chicago, où il tradera essentiellement des matières premières. En l’espace de deux ans, il était déjà millionnaire à l’âge de 26 ans en négociant avec son petit capital de départ.

Cependant, Richard n’a pas eu autant de succès avec le hedge fund qu’il avait lancé. Sa gestion du risque faisait défaut et il a subi des pertes de plus de 50 %, ce qui est inadmissible dans ce milieu.

Trading automatisé : Virtu Financial

Virtu Financial

Aujourd’hui, lorsqu’on parle de trading automatisé, on fait plus souvent allusion au trading à haute fréquence. Cette méthode de trading consiste à développer des programmes capables de négocier automatiquement sur les marchés. Comparée à ce que font les traders particuliers avec les EA et Metatrader, la particularité des programmes de trading à haute fréquence réside dans le fait qu’ils négocient un grand nombre d’ordres sur des intervalles de temps de l’ordre de centièmes de secondes.

Dans l’industrie du trading à haute fréquence, la firme de trading pour compte propre Virtu Financial se fait remarquer par ses performances. Elle est basée à New York et développe ses propres technologies de trading à haute fréquence. Virtu intervient dans plus de 230 places de marché à travers le monde.

Virtu a été créée en 2008 par Vincent Viola, un diplômé de West Point, l’une des écoles militaires les plus prestigieuses aux États-Unis. Virtu Financial a transformé la façon dont le trading fonctionne. En effet, dans l’industrie du trading à haute fréquence, aucune firme n’a été aussi performante que Virtu Financial.

Ils peuvent traiter jusqu’à 5 millions d’opérations par jour avec une gestion de risque très rigoureuse. En 2014, la firme de trading haute fréquence affirmait qu’entre janvier 2009 et décembre 2013, elle n’avait subi qu’une session de trading perdante, sur 1238 sessions ! Les traders cherchent un système de trading profitable, Virtu l’a trouvé.

Les meilleurs traders et investisseurs par type de produits

Matière première : Jim Rogers

Jim Rogers - Trader

Jim Rogers a bâti sa notoriété sur les marchés des matières premières et a même créé des indices en son son : le Rogers International Commodity Index (RICI) et le Rogers Global Resources Equity Index (RGREI). 

Jim est né en 1942. Il a cofondé les hedge funds de Georges Soros, le Quantum fund en 1973 et le Soros Fund en 1969. Il a appris le trading dans les années 60 alors qu’il était chez Dominick and Dickerman, une banque d’investissement basé à New York.

À côté de Georges Soros, le fonds de Jim a réalisé une performance de 4200 % en l’espace de 10 ans.

Mais Jim n’est pas seulement un investisseur, il est un aventurier. Il détient, avec sa femme Paige Parker, le record Guinness du plus grand nombre de pays visités lors de leur tour du monde entre janvier 1992 et janvier 2002. Ils ont traversé 114 pays avec leur Mercedes tout-terrain customisé.

Marchés actions : Warren Buffett

Warren Buffett

Si vous cherchez qui est le meilleur investisseur de tous les temps sur Internet, vous tomberez sans nul doute sur Warren Buffett. Cet homme est peut-être né investisseur, car il a acheté sa première action à l’âge de 11 ans ! Son père avait, lui-même avait fondé une firme de courtage et Warren suivait avec attention ce que font les investisseurs lorsqu’il accompagnait son père au travail.

C’est au Columbia Business School que Warren a rencontré Benjamin Graham, un économiste et professeur à la même université. C’est grâce au cours de Graham sur l’analyse des valeurs intrinsèques des entreprises que Warren s’est forgé sa façon d’analyser les entreprises et de dénicher les meilleures opportunités. Il affirme que le livre de Graham The intelligent Investor l’a beaucoup aidé en tant qu’analyste des fondamentaux de marché.

Warren crée sa première entreprise qu’il a nommée Buffett Associates, en 1956. Il a noué plusieurs partenariats avec d’abord quelques membres de sa famille et ses amis. Son but était donc d’utiliser le capital des autres pour bâtir son empire. Warren Buffett s’est fait sa fortune en négociant les actions de plusieurs sociétés dans diverses industries.

En 1962, il racheta la société Berkshire Hathaway qu’il convertit en société de portefeuille. Une des plus remarquables performances de Berkshire est son achat de 1,3 % de PetroChina pour 488 millions de dollars en 2003. La compagnie revend sa part en 2007 avec un profit de 3,6 milliards de dollars.

Forex : Georges Soros

Georges Soros

En parlant de Forex, la légende de l’industrie est Georges Soros. Il est l’un des meilleurs investisseurs de tous les temps à côté de Warren Buffett.       

Goerges Soros est hongro-Américain né en 1930. Il est l’une des personnes les plus riches au monde avec un avoir net de plus de 7,1 milliards d’euros. Cependant, il a fait un don de la plupart sa fortune à la fondation Open Society qu’il a lui-même fondée. L’association à but non lucratif soutient la démocratie et les droits de l’homme à travers le monde.

Soros est issue d’une famille juive de classe moyenne Budapest. Après la Deuxième Guerre, il fera des études universitaires au London School of Economics à Londres. En 1973, en partenariat avec Jim Rogers, il crée son hedge funds, le Quantum Fund.

La personnalité de Soros est plutôt controversée. Il se fait connaitre le 16 septembre 1992, un jour nommé le « mercredi noir » au Royaume-Uni. Lorsque le Royaume-Uni fut contraint de sortir du Système Monétaire Européen, Soros avait en effet spéculé sur la chute de la livre sterling en prenant des positions vendeuses sur la devise. Avec un cumul de positions de 10 milliards de GBP, le gestionnaire avait réalisé un gain d’environ 1 milliard d’euros.

Futures : Paul Rotter

Paul Rotter est un scalpeur sur les marchés futures allemands, particulièrement l’Eurex qui le principal marché option et futures en Europe. Le style de trading de Paul est exceptionnel. Il peut passer en effet plus de 100 ordres d’achat et de vente par jour, et ce, de façon manuelle. Il achète et revend ses actifs en à peine quelques secondes.

Paul a été un trader discret pendant longtemps, et certains ont même douté de son existence. D’après certaines sources, il est un ressortissant tchèque installé en Allemande. D’autres spéculent qu’il s’agit d’un trader irlandais. Quoi qu’il en soit, sa méthode de trading est controversée. En effet, certains traders l’ont aussi accusé d’être responsable de leurs pertes, car, disent-ils, Paul manipule les futures d’obligations gouvernementales allemandes.

D’après la légende, sa méthode de scalping lui faisait gagner en moyenne 70 millions de dollars par an pendant 10 ans.

Options : Blair Hull

Blair Hull est un investisseur américain né en 1942 en Californie. Hull a travaillé dans l’industrie du trading pour plus de 40 ans. Il est connu pour avoir gagné des millions de dollars en négociant des contrats d’options sur les indices d’actions à la bourse de commerce de Chicago.

Il est en outre considéré comme l’un des meilleurs traders de tous les temps notamment sur les options, un produit pour lequel il a reçu plusieurs distinctions, dont le « Joseph W. Sullivan Options Industry Achievement Award », le prix qui récompense les acteurs de marché qui ont grandement contribué aux développements des options sur le marché américain.

Hull a débuté sa carrière en tant que market maker au Pacific Stock Exchange à San Francisco (fermé en 2006). Sa firme de trading, Hull Trading Company fondé en 1985, fut l’une des premières à utiliser un système complètement informatisé pour le trading des produits dérivés. Il vend par la suite son entreprise à Goldman Sachs en 1999.

Cryptomonnaies : les Winklevoss

Winklevoss

Tyler et Cameron Winklevoss ont créé la plateforme d’échange de cryptomonnaies Gemini en 2014. Ils font aussi partie des premiers adopteurs et investisseurs dans Bitcoin. Les frères Winklevoss sont connus pour avoir poursuivi Mark Zuckerberg en justice pour avoir subtilisé leur idée pour créer Facebook. En 2011, après avoir obtenu gain de cause, ils ont été dédommagés de 65 millions de dollars, soit environ 59 millions d’euros.

Les Winklevoss ont alors eu l’idée ingénieuse d’investir 11 millions de leurs gains sur Bitcoin qui se négociait en 2013 à environ 120 $. Ils détenaient alors l’un des plus gros portefeuilles de Bitcoin. Lors de la bulle du marché en 2007, les frères Winklevoss devenaient milliardaires lorsque le prix de Bitcoin est passé au-dessus de 10000 €.

Les jumeaux sont plutôt des investisseurs, car ils détiennent toujours leurs Bitcoins. Ils ont la conviction que la cryptomonnaie a encore une grande marge de croissance.

Conclusion

Les meilleurs traders ont tous une approche en commun. Ils investissent contre le sentiment de marché au moment où leurs positions semblent très risquées. De plus, ils n’ont pas une approche court terme, mais maintiennent leurs positions sur le moyen et long terme.

Ce sont là les deux comportements à adopter si vous vous voulez faire des performances exceptionnelles sur les marchés. Jesse Livermore, qui lui aussi fait partie des traders de légende, disait que l’on gagnait de l’argent sur les marchés non pas en tradant, mais en maintenant ses positions.