Tradingenligne.fr vous presente les differents sites de brokers (trading en ligne). Issu de la contraction des termes anglais Foreign Exchange, Forex est le surnom universellement donné au marché des changes, sur lequel les devises sont échangées l’une contre l’autre, à des taux de change qui varient sans cesse.

PLATEFORME DE TRADING EN LIGNE DU MOIS


La plateforme de trading eToro est l'un de nos courtiers les plus recommandés. Ouvrez un compte avec eux en toute confiance.

La plateforme de trading eToro est l'un de nos courtiers les plus recommandés. Ouvrez un compte avec eux en toute confiance.

75 % des comptes de traders particuliers CFD perdent de l'argent

Les sites de trading en ligne pour débuter le forex

Les traders du forex débutants se sentent souvent perdu lorsque qu’ils commencent le trading en ligne. Certaines plateformes l’ont bien compris et offrent des outils d’aides gratuit pour les traders débutants.

Broker

Note

Revue

Ouvrir un compte

10/10

Revue

9.4/10

Revue

8/10

Revue

TradingEnLigne.fr

Le trading en ligne s’est popularisé après les années 2000 avec l’expansion d’Internet et la multiplication du nombre de courtiers en ligne. C’est une activité qui s’est aujourd’hui démocratisée, tout le monde peut trader sur le marché financier.

Si vous souhaitez devenir trader, il est important de vous informer ; et c’est la mission de Tradingenligne.fr. En tant que traders professionnels avec plus de 10 ans d’expérience, nous vous donnons nos avis sur les meilleures stratégies de trading et les meilleurs brokers en ligne.

Nous avons à cet effet ouvert des comptes de trading réels chez les meilleurs courtiers en ligne afin de tester leurs offres en prenant en compte différents critères : la facilité d’utilisation de la plateforme de trading, les actifs disponibles, le support client, les méthodes de dépôts et de retraits, etc.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur notre comparatif de brokers afin de faire les meilleurs choix.

Nous vous renseignerons aussi sur tous les aspects des marchés financiers et du trading en général en passant des produits traditionnels tels que les marchés actions, les indices ou le Forex, aux nouveaux produits tels que les cryptomonnaies.

Qu’est-ce que le trading en ligne ?

Le trading en ligne est simplement le fait d’acheter et de vendre des actifs cotés en bourse afin de faire du profit. Cela se fait via des brokers en ligne qui jouent le rôle d’intermédiaire entre les particuliers et les marchés financiers.

Ces courtiers vous permettent d’ouvrir un compte de trading et d’avoir accès à un webtrader qui est une interface qui vous garantit un accès facile et rapide aux marchés financiers du monde entier.

La période où l’on se rendait sur les places boursières pour négocier à la criée est révolue.

Aujourd’hui, vous pouvez passer des transactions sur les marchés depuis chez vous avec votre smartphone.

Vous pouvez négocier sur différents marchés : les actions, le Forex, les indices, les matières premières ou encore les cryptomonnaies.

Pouvez-vous réussir en tant que trader indépendant ?

La réponse courte est oui. Il ne faut pas croire qu’il vous faut un diplôme en particulier pour devenir trader en ligne.

Certes, il y a des traders professionnels qui travaillent en salle de marché, mais d’autres sont traders pour compte propre et sont donc totalement indépendants.

Cependant, veuillez noter que le trading en ligne une activité qui requiert un investissement personnel et financier. Le métier de trader s’apprend et votre formation peut durer plusieurs années.

Il est question de d’abord découvrir l’ensemble des marchés financiers, puis il faut se pencher sur les produits financiers les plus adaptés à vos revenus et à votre aversion au risque.

Après avoir trouvé le marché le plus approprié, il faudra approfondir les recherches afin de développer une stratégie de trading.

Dans quels types de marchés investir ?

Le trader particulier peut aujourd’hui accéder à tous les marchés financiers grâce notamment aux multitudes de produits dérivés qui ont été créés. Alors, dans quels marchés pouvez-vous faire du trading en ligne ?

Le Forex

Le Forex fait partie des marchés financiers les plus populaires. C’est là où les paires de devises sont échangées. Le Forex est le plus grand marché financier au monde avec un volume moyen d’échange quotidien de 5500 milliards de dollars.

Les paires de devises sont achetées et vendues par paires. Par exemple, si vous voulez acheter le dollar américain, il faut vendre une autre devise, notamment l’euro. Dans ce cas, on va s’intéresser à la paire de devises EUR/USD.

Le fait de vendre la paire EUR/USD revient à acheter le dollar contre l’euro. À l’inverse, le fait d’acheter l’EUR/USD revient à se procurer l’euro en vendant le dollar.

Le Forex est le marché le plus accessible, car il est ouvert 24 heures sur 24 et 5 jours sur 7.

De plus, d’importants effets de levier sont mis à votre disposition par les courtiers Forex, ce qui permet de démultiplier vos gains, mais aussi vos pertes.

Les cryptomonnaies

Le marché des cryptomonnaies et relativement nouveau. La première cryptomonnaie, le Bitcoin, a été créée en 2009. Contrairement à la monnaie fiduciaire traditionnelle (euro, dollar, yen, etc.), les cryptomonnaies sont échangées uniquement sous la forme numérique.

Ces devises virtuelles reposent sur une technologie appelée Blockchain. Elles n’ont pas besoin de l’intervention des banques, car elles sont échangées directement entre

particuliers. Les cryptomonnaies ne sont donc pas émises par les banques, mais créées à travers un processus complexe appelé minage.

Il existe aujourd’hui plus de 1600 cryptomonnaies. On peut les négocier par les différentes plateformes d’échanges de cryptomonnaies qui existent.

Les courtiers proposent aussi la négociation des cryptomonnaies par les CFD (nous découvrirons les CFD plus bas). Vous pouvez donc tirer parti de la fluctuation des cours de ces devises sans les détenir numériquement.

Pour profiter des fluctuations de Bitcoin, vous pouvez tout simplement acheter ou vendre le CFD Bitcoin. L’évolution de ce dernier reflète étroitement celui du cours de Bitcoin. Par conséquent, avec votre compte de trading Forex vous pouvez aussi négocier les cryptomonnaies.

Le marché des cryptomonnaies est relativement nouveau. La volatilité y est très élevée, la prudence est donc de mise lorsque vous vous engagez sur ce marché.

Les matières premières

Les matières premières sont des produits naturels ou agricoles que nous utilisons dans la vie de tous les jours. Les matières premières les plus négociées sont cotées dans des bourses comme le New York Mercantile Exchange (NYMEX).

Les cours de matières premières sont régis par la loi de l’offre et la demande. Les facteurs macroéconomiques et les décisions politiques peuvent aussi impacter le marché des
matières premières.

En tant que trader particulier, le marché des matières premières est à votre portée. Les produits dérivés permettent de spéculer sur les cours des actifs de matières premières tout en tirant parti de l’effet de levier offert par votre courtier.

Le marché des actions

Lorsqu’une entreprise a besoin de financement, elle peut faire recours au financement indirect en passant par une banque. Mais elle peut aussi faire appel à des capitaux privés en émettant des obligations ou en vendant des actions.

L’action est un titre de propriété qui représente une part du capital de l’entreprise. Les actionnaires qui possèdent des actions de l’entreprise récoltent des dividendes (ou bénéfices) si l’entreprise est profitable.

Les actions des plus grandes sociétés sont cotées en bourse. Ils sont donc négociables à travers les plateformes de courtiers en ligne. Cependant, grâce aux produits dérivés, il n’est pas nécessaire de détenir une action pour profiter de la montée de son cours.

Les CFD permettent de négocier sur le prix d’une action à la hausse comme à la baisse sans investir dans la société en question.

a) Les indices

Les indices sont des indicateurs qui représentent un panier d’actifs boursiers. Il peut s’agir d’un groupe d’actions cotées à l’instar du CAC 40. Les indices permettent d’investir dans un groupe d’actif.
En achetant le CAC 40 par exemple, vous misez sur la performance des 40 valeurs qui le composent, cela permet de se diversifier.

Lorsqu’un indice s’apprécie, c’est parce que l’ensemble des entreprises qui le composent sont en bonne santé financière. De même, lorsqu’un indice se déprécie, c’est le signe que l’ensemble des entreprises qui le composent sont en difficulté.

Cette logique est néanmoins relative, car dans un marché haussier, on peut avoir des indices qui chutent légèrement sur plusieurs jours avant de poursuivre la hausse.

Les indices les plus populaires sont les indices actions : le SP500, le DAX et le CAC 40.

Notez cependant que les indices peuvent être créés à partir de n’importe quels types d’actifs.

b) Les ETF

Les ETF (Exchange Traded Funds) ou trackers fonctionnent comme des fonds communs, mais ils reproduisent des indices. Il peut s’agir d’indices d’actions ou encore de secteurs industriels. On peut aussi trouver des ETF de matières premières.

En raison de leurs avantages, les ETF sont de plus en plus populaires et prennent davantage de place dans le capital géré par les fonds. En effet, les ETF permettent de diversifier son portefeuille en investissant dans un panier d’actifs. De plus, ils ont des frais
moindres comparés à certains fonds communs.

Certains courtiers proposent le trading des ETF sous forme de CFD, simplifiant ainsi la négociation des ETF.

Les produits dérivés

Il existe aujourd’hui de nombreux produits dérivés qui nous facilitent l’accès aux marchés financiers. Que vous soyez un professionnel ou un particulier, vous trouverez l’instrument le mieux adapté à votre approche.

a) Les CFD

Nous avons déjà parlé des CFD. Que sont-ils ?

CFD signifie « Contract For Difference » ou Contrat pour la différence en français. C’est instrument financier le plus accessible. Ce produit dérivé simplifie en effet la négociation en ligne.

Il s’agit d’un contrat entre le trader particulier et son courtier sur l’évolution d’un actif. Si le trader est vendeur, le courtier est acheteur, et inversement.

Les CFD reproduisent le cours des actifs. On peut trouver les CFD actions, les CFD de paires de devises, ou encore d’indices. Sur le Forex, par exemple, le CFD EUR/USD aura le même comportement que le cours réel de l’EUR/USD.

b) Les options

Les options sont beaucoup plus complexes que les CFD. Une option est un instrument financier qui vous donne le droit d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix prédéterminé et pendant un certain temps. Les investisseurs utilisent parfois les options pour mitiger le risque lié à une position déjà prise sur le marché.

Les options sont similaires aux contrats d’assurance, lorsque vous achetez une voiture, vous souscrivez à une assurance auto pour l’assurer. Avec une option par contre, vous pouvez assurer un actif (action, indice, devise, etc.).

Il existe deux types d’options : une option d’achat appelée Call et une option de vente appelée Put.

c) Les options binaires

Malgré son nom, l’option binaire s’apparente plus au CFD qu’à une option. La différence entre les CFD et les options binaires est le fait que ces dernières n’ont pas de stop loss et de take profit, mais elles sont définies par une échéance à court terme et un rendement fixé
par le courtier.

Une simple option binaire peut se définir comme suit :

● EUR/USD, expiration : 5 minutes, gain : 80 %, perte : 100 %.

Dans ce cas, lorsque vous ouvrez une option binaire d’achat à 10 €, elle expire après 5 minutes. Si l’EUR/USD s’est apprécié durant les 5 minutes, vous gagnez 8 €, par contre, si l’EUR/USD s’est déprécié, vous perdez vos 10 € initialement investis.

Les options binaires peuvent sembler simples au premier abord, cependant, il s’agit de produits risqués, d’autant plus que leurs rapports risque-rendement sont désavantageux.

d) Les futures ou marchés à termes

Les futures permettent aux participants du marché d’acheter ou de vendre des biens physiques ou virtuels à une date fixée à l’avance et à un certain prix, d’où l’expression de contrat à terme.

Les futures sont un marché réglementé. Ils permettent aux acheteurs et vendeurs d’échanger des contrats à terme. Les futures sont donc un marché parallèle au marché au comptant.

Cependant, les traders sur futures spéculent à la hausse ou à la baisse des actifs sous- jacents sans vraiment avoir recours à des contrats à terme. Le trading sur futures offre un environnement plus professionnel avec notamment des commissions très bas comparé au trading de CFD.

Bien choisir son courtier

En tant que trader particulier, il faut nécessairement passer par les courtiers en ligne pour accéder aux marchés financiers. Il existe des centaines de courtiers en ligne et la plupart d’entre eux ne sont pas régulés.

Il est important de bien choisir son courtier. C’est bien de dégager du profit en faisant du trading, mais le jeu n’en vaut pas la chandelle si vous ne pouvez pas retirer vos gains. Nous avons vu dans le passé des courtiers qui ont disparu du jour au lendemain avec les fonds de leurs clients.

Sur Tradingenligne.com, nous ne présentons que des courtiers fiables qui sont au moins régulé par une autorité de marché. Néanmoins, certains sont plus avantageux que d’autres notamment en matière de commissions ou encore d’autres services mis à la disposition des clients.

Certains brokers offrent des formations gratuites en ligne, des webinaires, ainsi que divers outils indispensables pour trader convenablement. On peut citer à cet effet, le calculateur de taille de position, le calendrier économique, un fil d’actualités financières, etc.

En France, les brokers sont surveillés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Cette dernière veille à la protection des épargnants. L’AMF autorise et contrôle les acteurs et les produits d’investissement sur des marchés financiers.

L’organisme met à jour chaque mois sa liste noire des courtiers à éviter. Mais si vous suivez nos recommandations sur Tradingenligne.fr, vous éviterez de vous créer des ennuis avec
des courtiers non autorisés.

Prendre en compte du spread et des commissions

Les courtiers facturent des commissions sur vos opérations de trading en ligne. Si vous ouvrez un nombre important de positions sur un court laps de temps, le cumul des commissions peut réduire considérablement vos gains ou augmenter vos pertes.

Par conséquent, il faut bien choisir sa stratégie de trading.

Certains, par contre, ne prélèvent pas une commission, mais se rémunèrent à partir du spread. Ce dernier est la différence entre le prix d’achat et le prix de vente d’un actif.

Il faut comprendre que lorsque vous voulez vendre un actif, vous le faites à son prix d’achat.

Inversement, lorsque vous voulez l’acheter, vous le faites à son prix de vente, c’est logique.

L’écart entre le prix d’achat et le prix de vente joue à la faveur du courtier. Vous payez en quelque sorte le spread à chaque fois que vous fermez une position qui a été ouverte.

Les organismes de régulation du trading en ligne

Comme nous l’avons déjà dit, les courtiers doivent être enregistrés auprès d’autorités de marchés. Ces derniers ont pour rôle de s’assurer que ces institutions financières se conforment aux lignes directrices et aux exigences en matière de services financiers.

À part l’AMF, il existe plusieurs autorités des marchés financiers à travers le monde. Les plus notables dans le secteur du trading en ligne sont :

  • FCA (Financial Conduct Authority), l’autorité des marchés financiers au Royaume- Uni.
  • NFA (National Futures Association), le régulateur américain de l’industrie des produits dérivés.
  • ASIC (Australian Securities and Investments Commission), l’organisme australien de régulation.
  • FSA (Financial Services Agency), l’autorité des marchés financiers du Japon.


Ce dernier régule de nombreuses succursales internationales de courtiers. En effet, de nombreux courtiers ont plusieurs succursales dont chacune est régulée par un organisme différent. Cela leur permet de se conformer aux lois et règlements locaux.

Le trading en ligne, est-ce risqué ?

Le trading est une activité risquée. Vous vous exposez aux marchés qui sont instables et les cours fluctuent constamment. Plusieurs facteurs peuvent entrainer un mouvement brutal des cours d’actifs.

Parmi les facteurs qui peuvent bouleverser les marchés, il y a les news économiques à fort impact.

Sur le Forex, par exemple, la publication des emplois non agricoles aux États-Unis, qui a lieu le premier vendredi de chaque mois, peut entrainer des variations subites de plusieurs dizaines de pips sur les paires de devises en quelques secondes.

Le même comportement peut aussi être observé après un changement de taux d’intérêt par une banque centrale. De plus, les présidents de banques centrales peuvent aussi impacter le marché lors de leurs prises de parole en public.

Par conséquent, il est primordial de suivre le calendrier économique pour ne pas être surpris par ces interventions.

En bourse, même une analyse technique combinée avec une analyse fondamentale poussée ne garantit pas le succès de votre prochaine position sur le marché.

Vous ne devez donc pas investir l’argent dont la perte bouleverserait vos finances.

Néanmoins, vous pouvez mitiger les risques liés au trading en mettant en place une stratégie de money management ou gestion du risque.

Comment gérer le risque en trading ?

Nous vous aidons à mettre en place votre money management. Il s’agit de stratégies qui vous permettent de limiter les risques et de protéger votre capital de trading.

La plupart des débutants ne se concentrent que sur la partie technique, avec la stratégie pour entrer et sortir d’une position. Cependant, il est tout aussi important de savoir quel pourcentage de votre capital vous allez risquer par position.

Il existe différents types de money management. Certaines méthodes sont plus agressives que d’autres, en fonction de votre aversion au risque, vous trouverez le money management
qui vous convient le mieux.

La gestion du risque repose sur les placements du stop loss et du take profit. Ces deux éléments sont indispensables si vous voulez réussir au trading. Le stop loss permet de liquider vos positions quand le marché continue de progresser dans le sens contraire à celui de votre prédiction. C’est un outil qui offre une protection aux pertes incontrôlées.

Le take profit quant à lui, ferme votre position lorsque votre objectif en matière de gain est atteint. L’idéal serait de placer, par rapport à votre point d’entrée, un take profit qui est plus éloigné que le stop loss. En ce faisant, vous avez un rapport risque-rendement favorable.

Quel style de trading utiliser ?

Les traders ont en général quatre approches de trading : l’analyse technique, l’analyse fondamentale, le trading automatisé et l’analyse quantitative.

L’analyse technique

L’analyse technique se concentre sur l’étude de l’historique des cours d’actifs. Le trader d’analyse technique se sert seulement des graphiques auxquels il peut éventuellement ajouter des indicateurs techniques pour simplifier son analyse.

L’analyse technique étudie aussi les figures graphiques qui se répètent sur le marché (triangles, rectangles, biseaux, etc.). Les traders techniciens ont souvent une approche à court terme. Ils sont donc day traders, scalpers ou swing traders.

L’analyse fondamentale

L’analyse fondamentale se penche plutôt sur les aspects macroéconomiques qui peuvent impacter le marché. Notamment les phénomènes extérieurs au marché tels que la santé économique d’un secteur d’activité, d’un pays, ou même d’une zone géographique.

L’analyse fondamentale est l’outil préféré des investisseurs qui ont une vision à long terme et qui font du trading de position.

Le trading automatisé

Les traders à court terme peuvent aussi avoir recours au trading automatisé avec notamment les Expert Advisors. Ces derniers sont communément appelés robots de trading.

Ce sont des plugins qui s’intègrent à la plateforme de trading et qui gèrent vos positions à votre place.

L’analyse quantitative

L’analyse quantitative est le summum du trading automatisé. C’est l’application des mathématiques aux marchés financiers. L’analyse quantitative consiste à analyser une quantité conséquente de données de marché afin de trouver une stratégie de trading profitable.

Cette méthode de trading met l’accent sur l’historique des cours et les volumes. Le quant trader peut aussi utiliser des indicateurs techniques dans son analyse. Le but de l’analyse quantitative est de mettre en place une stratégie de trading algorithmique.

Tradingenligne.fr, pour les traders et les investisseurs

Vous trouverez sur Tradingenligne.fr les ressources dont vous aurez besoin pour faire les bons choix de courtiers. Nous les avons testés pour vous de telle sorte que vous ne perdiez pas votre temps avec les courtiers peu fiables.

Nous vous accompagnons tout au long de votre formation au trading, vous découvrirez l’analyse technique et l’analyse fondamentale. Nous vous donnons ensuite les meilleures stratégies de trading et des astuces pour optimiser au mieux votre profitabilité sur les marchés.